Pour Michel Rollier de Michelin, pas de bénéfices signifie pas de salaire

michle rollier, gérant associé commandité de michelin.
Michle Rollier, gérant associé commandité de Michelin. © Eric de Legge / Journal du Net

Michel Rollier, successeur d'Edouard Michelin, décédé accidentellement en mer en 2006, n'a pas modifié d'un iota le système de rémunération en vigueur chez le fabricant de pneumatiques. Gérant associé commandité, indéfiniment responsable sur son patrimoine personnel des dettes de la société, il est rémunéré en fonction des bénéficies réalisés par l'entreprise. Autrement dit, il ne perçoit aucun salaire fixe. Sa rémunération correspond à une part des bénéfices de l'entreprise. En 2008, le bénéfice de Michelin a chuté, sa rémunération aussi. L'année dernière, il a touché 2,47 millions d'euros contre 5,34 millions un an auparavant.