Gaumont distribuait du matériel optique et photographique

gaumont
La caméra Spido Gaumont. © Collection Gaumont

 

En 1895, Léon Gaumont reprend "le comptoir général de photographie", entreprise qui commercialise alors du matériel optique et photographique. Moins d'un an plus tard, il ajoute à son catalogue des objets de sa propre fabrication : mutoscopes, chronophones, spidos, appareils photo... La collection d'appareils s'enrichit au fil des ans et leur fabrication s'industrialise. En 1905, Gaumont ouvre de premiers studios et multiplie la construction de salles obscures pour ses projections, en France, mais aussi à Londres et aux Etats-Unis. A force de diversifier son activité autour de l'industrie du cinéma et des actualités, Gaumont ne peut pas tout mener de front. La crise aura raison de l'activité industrielle de Gaumont. L'usine d'appareils ferme ses portes en 1935.