Les indemnités chômage, partiel ou non, sont plus favorables

 

Suite à un accord intervenu au mois de décembre, les conditions d'indemnisation du chômage partiel ont été revues à la hausse. Désormais, les salariés au chômage technique percevront au minimum 60% de leur salaire brut, contre 50% auparavant. L'indemnité horaire minimale pour chômage partiel passe pour sa part de 4,42 à 6,84 euros.

L'indemnisation chômage est elle aussi en passe d'être modifiée. Sous réserve de signature par les syndicats, la réforme devrait ouvrir la porte de l'indemnisation à davantage de sans-emploi : la durée de cotisation minimale pour percevoir les allocations passe de 6 mois dans les 22 derniers mois à 4 mois dans les 28 mois.