Le Fonds stratégique d'investissement sauve des entreprises

 Le principe : créer un outil de politique industrielle réactif destiné à soutenir des entreprises en développement et à stabiliser le capital de sociétés qui jouent un rôle important dans leur secteur. Le FSI dispose de 3 milliards €.

 Ce qui marche : cette dotation a contribué à plusieurs prises de participations comme Valeo (24 M€), Daher (68 M€), Gemalto (160 M€), Nexans (60 M€) et Technip entre autres. Par ailleurs, le FSI finance le fonds de modernisation des équipementiers automobiles, qui est intervenu pour Trèves (55 M€) et Michel Thierry (15 M€).

 Ce qui ne marche pas : "Ni magicien ni pompier", le FSI agit comme un investisseur avisé en se conformant à des orientations stratégiques et à une doctrine d'investissement. Aussi, s'il a examiné plus d'une centaine de dossiers, il en a rejeté de nombreux.

Suggestions de contenus