Allonger la durée de cotisation

le nombre d'années nécessaires pour une retraite à taux plein pourrait
Le nombre d'années nécessaires pour une retraite à taux plein pourrait augmenter. © Stefan Rajewski - Fotolia

 Le principe : L'allongement de la durée de cotisation est la solution privilégiée par les réformes précédentes. De 37 ans et demi en 1994 à 41 années en 2012, la durée de cotisation nécessaire pour obtenir une retraite à taux plein s'est d'ores et déjà allongée. Cette mesure permet de repousser l'âge effectif de départ à la retraite sans toucher à la limite symbolique de l'âge légale, à savoir 60 ans.

 Les limites : Cette mesure implique de travailler plus longtemps. Ses effets sont donc limités tant que le taux d'emploi des 55-64 ans reste faible, à moins de 40% aujourd'hui. Bon nombre de salariés partent aujourd'hui à la retraite sans avoir cotisé tous leurs trimestres. Certains syndicats demandent aussi de prendre en compte la pénibilité de certains métiers dans ce calcul.

 Qui le fait : A partir de 2012, les Allemands devront afficher 45 années de cotisations pour pouvoir liquider leur retraites à taux plein, s'ils ont 65 ans.