Augmenter les taux des cotisations

l'augmentation des cotisations retraite n'est pas à l'ordre du jour.
L'augmentation des cotisations retraite n'est pas à l'ordre du jour. © 3d brained - Fotolia.com

 Le principe : Les retraites sont financées par les cotisations sociales versées par les employeurs et les salariés à la Caisse nationale d'assurance vieillesse. Revoir à la hausse le taux de ces cotisations calculées sur les salaires accroît mécaniquement les recettes du régime de retraite. Des sources de financements alternatives, comme l'impôt sur les bénéfices, peuvent aussi être mobilisées.

 Les limites : Cette piste n'est même plus évoquée par le gouvernement. Elle alourdirait les charges sociales pesant sur le travail et réduirait la compétitivité des entreprises françaises. Une augmentation était pourtant prévue l'an dernier en échange d'une baisse des cotisations chômage. La crise en a décidé autrement.

 Qui le fait : Certains pays, comme la Belgique ou les Pays-Bas, ont eu recours à l'augmentation des cotisations, parmi d'autres mesures, pour financer leur régime de retraites.