Hausse moyenne sur le steak

en bleu, le cours du maïs, en rouge, le cours du blé.
En bleu, le cours du maïs, en rouge, le cours du blé. © Jacek Chabraszewski / Fotolia / Photomontage JDN

 Pourquoi ? La hausse des prix du blé et celle du maïs touche les éleveurs de bovins au premier chef. En effet, ces céréales sont la base de l'alimentation de leur bétail. Et depuis un an, le cours mondial du blé s'est enchéri de 36% et celui du maïs de 41%.

 Quand ? La viande de bœuf a un cycle long. Aussi la hausse du prix du blé et du maïs met plusieurs trimestres avant d'être répercuté par l'éleveur, puis le transformateur puis le distributeur. Pour l'heure le kilo de génisse vendu à Cholet ne s'est enchérit que de 8% depuis un an.

 Combien ? L'alimentation du bétail représente 60 à 80% des charges de l'éleveur en fonction de la région d'origine. Selon la société de conseil Agritel, la hausse du prix de la viande de bœuf pourrait être de 5%.