L'Australie, une mine géante d'uranium

la mine de ranger en australie.
La mine de Ranger en Australie. © Philip & Doris Morgan

La relance du nucléaire est plutôt une bonne nouvelle pour l'Australie. Le pays détient 23% des réserves mondiales d'oxyde d'uranium, le principal combustible utilisé dans les centrales nucléaires. Non seulement, l'Australie dispose des ressources les plus importantes (1,24 million de tonnes extractibles selon la World Nuclear Association), mais elles sont aussi les moins coûteuses à extraire. Les trois quarts de ces réserves seraient exploitables pour un coût inférieur à 80 dollars le kilo, selon Bakers Investment Group.

Pourtant, ce potentiel est largement sous-exploité. Avec 10 000 tonnes d'oxyde d'uranium extraites par an, l'Australie n'est que le 3e producteur mondial derrière le Canada (qui recèle moitié moins de réserves), et le Kazakhstan. D'après les statistiques officielles, les exportations d'oxyde d'uranium ont rapporté 991 millions de dollars australiens (638 millions d'euros) en 2008-2009.