Ben Bernanke (Fed)

ben bernanke, président de la réserve fédérale américaine, le 7 janvier 2011.
Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale américaine, le 7 janvier 2011. © Photomontage Talk Radio News Service / Magali Talneau / Journal du Net

Pour justifier sa politique monétaire généreuse (600 milliards de dollars de dette américaine doivent être rachetés par la Réserve fédérale américaine), Ben Bernanke, à la tête de la Fed, semble prêt à jouer de la méthode Coué.

En janvier 2010, il estimait ainsi que la croissance [américaine] était désormais "capable de s'entretenir d'elle-même".

Sept mois plus tard, les Etats-Unis ont toujours du mal à garder la tête hors de l'eau. Après une maigre croissance de 0,4% au premier trimestre, le PIB a péniblement augmenté de 1% au deuxième trimestre en rythme annuel.

Le 26 août, Bernanke a fait amende honorable et reconnu que la reprise économique était "beaucoup moins robuste" que prévu. Il a cependant exclu tout nouvel assouplissement monétaire, renvoyant la balle au gouvernement.