Eurominute convertit la petite monnaie en bons d'achat

eurominute se rémunère auprès des enseignes avec la location de l'appareil et un
Eurominute se rémunère auprès des enseignes avec la location de l'appareil et un pourcentage du chiffre d'affaires collecté. © Eurominute

"Chaque foyer français possède en moyenne plus de 15 euros en petites pièces", selon Pierre Juhen, le fondateur d'Eurominute. Une statistique toute bête qui lui a donné l'idée de mettre des machines de récupération de petite monnaie à l'entrée des magasins de la grande distribution. Les clients reçoivent en échange de leurs centimes un bon d'achat de valeur équivalente dans le supermarché attenant. Pour les magasins, c'est un moyen de mettre fin à la pénurie de petite monnaie et de recruter de nouveaux clients.

Eurominute a testé ces six derniers mois ses machines dans des supermarchés Casino. Chaque jour plus de 300 euros ont été déposées dans chaque automate. Une phase massive de déploiement est programmée pour l'été 2010.