Des prévisions de recettes fiscales très aléatoires

en 2008, les prévisionnistes avaient tout faux à propos des perspectives
En 2008, les prévisionnistes avaient tout faux à propos des perspectives d'inflation et de croissance. © F. Santrot / Journal du Net

En 2007, les prévisionnistes de Bercy avaient vu juste. En 2008, ils étaient loin du compte. Ainsi, il y a deux ans, l'écart entre les prévisions du montant des recettes fiscales estimé par le ministère des Finances et ce que l'Etat a effectivement encaissé était de 0,2%. Mais l'an dernier, crise oblige, les prévisions faites à l'automne 2007 ont été balayée par les premiers effets de la crise. Les services de Bercy se sont trompés à hauteur de 2,8% des recettes.