Le ministère de la Défense fait vivre l'industrie militaire

chaîne d'assemblage du rafale de dassault à bordeaux-mérignac.
Chaîne d'assemblage du Rafale de Dassault à Bordeaux-Mérignac. © Dassault Aviation - S. Rand

Ce n'est pas nouveau, le complexe militaro-industriel travaille avec le ministère de la Défense. Bien évidemment, il est logique que les industriels du secteur traitent avec des commandes publiques. Mais l'armée française se révèle être un client de choix pour les entreprises du secteur. La France se positionne d'ailleurs dans le peloton de tête des pays de l'Otan en terme de dépenses militaires, derrière les Etats-Unis, mais au coude-à-coude avec le Royaume-Uni.

Les entreprises bénéficiaires de ses subsides sont tant publiques que privées. On sait ainsi que jusqu'à présent, l'armée française est la seule à s'être équipée des Rafale construits par Dassault.  Le secteur de la défense a même eu le droit à un volet du plan de relance, qui comprend, entre autres, des crédits supplémentaires.