La nouveauté a minima

en adaptant pour la deuxième fois au cinéma la saga à succès millenium, le
En adaptant pour la deuxième fois au cinéma la saga à succès Millenium, le réalisateur David Fincher n'a pas pris trop de risques. © Sony Pictures

Dans un contexte économique incertain, les entreprises ont tendance à limiter les initiatives risquées. Elles tenteront plutôt de capitaliser sur leurs marques. En 2011, Coca-Cola s'est par exemple contenté de relooker sa bouteille et Danone de mixer les morceaux de fruits dans ses yaourts.

La tendance s'observe déjà pour 2012. Au cinéma par exemple, on aura droit au troisième opus de "La Vérité si je mens" et "Madagascar", "Titanic" en 3D, "Asterix et Obélix", "Twilight chapitre 4", etc. Bref, peu de grosses productions innovantes. Du coup, les spécialistes du marketing vont devoir se creuser la tête pour convaincre les consommateurs de renouveler leur équipement ou pour leur donner envie.