La bataille des drones

le global hawk rq-4 block 10 de northrop grumman équipe actuellement l'armée
Le Global Hawk RQ-4 Block 10 de Northrop Grumman équipe actuellement l'armée américaine. © 2012 Northrop Grumman

En 2012, aucune armée ne pourra plus se passer des drones. Les dépenses mondiales pour ces avions sans pilote devraient doubler d'ici dix ans, passant de 5,9 milliards de dollars en 2011 à 11,3 milliards en 2020 selon une étude de Teal Group, un cabinet spécialisé dans l'industrie mondiale de la défense. Car les drones sont devenus indispensables pour des missions de reconnaissance ou d'attaque : ils ont par exemple été largement utilisés en Irak, en Lybie et encore aujourd'hui en Afghanistan.

Les américains restent ultra dominants sur le marché : les Etats-Unis représentent 70% des achats et 77% des budgets de recherche et développement mondiaux, assure Teal Group. En Europe, EADS et Dassault se livrent une guerre sans merci pour rattraper leur retard. En juillet dernier, le ministre de la Défense Gérard Longuet a finalement confié à Dassault le marché des drones de nouvelle génération qui équiperont l'armée française.