Axa et Henri de Castries ont choisi l'immatriculation du Falcon

le jet d'axa, ici sur la piste de l'aéroport de camberra, en australie.
Le jet d'Axa, ici sur la piste de l'aéroport de Camberra, en Australie. © Jeff Gilbert

L'avantage dans l'aviation d'affaires, c'est que les propriétaires d'aéronefs peuvent s'offrir le luxe de réserver une immatriculation qui s'approche de leur nom. Axa et son patron Henri de Castrie ont donc obtenu pour son Falcon 900 EX l'immatricualtion F-HAXA. Propriété de l'assureur depuis 1999 et rattaché à l'aéroport du Bourget, le Falcon d'Axa dispose d'une grande autonomie. Il peut franchir 7 400 kilomètres d'une traite. Rien d'étonnant de le voir souvent se poser à Pékin, Sydney ou Malte.