Aeros : le dirigeable à tout faire

avec ses dirigeables, aeros vise le marché du transport de marchandises, le
Avec ses dirigeables, Aeros vise le marché du transport de marchandises, le marché militaire ou celui du tourisme. © Aeros

Depuis l'incendie du zeppelin Hindenburg en 1937, on croyait le ballon dirigeable passé aux oubliettes. Ce dernier fait pourtant partie des 34 priorités industrielles présentées par le ministre du Redressement productif en septembre 2013. Le pôle Pégase, chargé de développer cette filière, explique que le dirigeable est "un moyen de transport économique et écologique, idéal pour les zones difficiles d'accès".

Aeros Corp, une société américaine pionnière dans ce domaine, a déjà développé plusieurs modèles. Elle a annoncé récemment le lancement de la production de 24 dirigeables pour le transport de fret, avec des capacités de 66 ou 250 tonnes. La compagnie vise également le marché militaire ou celui du tourisme, avec de véritables "croisières aériennes".