Pourquoi veut-on m'empêcher de télécharger ?

les ventes de disques ont chuté de 50% en france entre 2002 et 2007.
Les ventes de disques ont chuté de 50% en France entre 2002 et 2007. © L'Internaute Magazine

500 millions perdus en trois ans

Les premiers partisans de la surveillance, des sanctions et plus globalement d'une loi sur le téléchargement sont les producteurs de musique et de films, les maisons de disques et autres acteurs de l'industrie du cinéma. Selon le Syndicat National de l'édition Phonographique, le chiffre d'affaire des majors du disque est par exemple passé de 1,3 milliard d'euros en 2002 à 819 millions d'euros en 2006. Cette baisse a eu, selon les producteurs de musique, un fort impact aussi bien sur l'emploi que sur la création avec une baisse de 40 % du nombre de nouveaux artistes labellisés.

Plus de 93 % des films piratés

En 2006, 1 milliard de fichiers illégaux étaient téléchargés en France via le peer-to-peer (réseau d'échange sur Internet). Ce chiffre s'étendait en 2003 à plus de 150 milliards de fichiers partagés dans le monde. Le téléchargement illégal en ligne représentait ainsi, en 2005, 60 % des données échangées sur Internet. Trouver un fichier pirate n'est pas compliqué puisque le Centre National de la Cinématographie estime que 93,6 % des films déjà sortis en salle sont disponibles sur les réseaux d'échanges avant leur sortie DVD.