Nouveaux stages, nouveaux menus et nouvelles musiques

hakan, le lutteur turc glisse partout en s'aspergeant d'huile sur son corps. un
Hakan, le lutteur turc glisse partout en s'aspergeant d'huile sur son corps. Un ennemi déroutant et loufoque. © Capcom

Outre le rééquilibrage et les nouveaux personnages, ce SSF4 a fait l'objet d'un petit lifting sympathique : menus, décors et musiques. L'horrible intro pop laisse place à un remix du thème phare de la série, moins pénible.

Les nouveaux décors sont encore trop peu nombreux, mais s'avèrent plus réussis que dans SF4. Le niveau final par exemple est plus sombre, plus vivant et change après le premier round. L'Afrique et la Corée sont magnifiques.

Les tenues supplémentaires du 1er opus sont réutilisables, et de nouveaux costumes pour tous les personnages feront prochainement leur apparition sous la forme de contenu payant.