F.E.A.R. 2 : L'intelligence artificielle

ce n'est pas l'ennemi le plus intelligent... mais il est efficace !
Ce n'est pas l'ennemi le plus intelligent... Mais il est efficace ! © Warner

La grande force de F.E.A.R. est son intelligence artificielle. Facteur que les développeurs ont trop souvent négligé mais qui est pourtant déterminant dans le plaisir que l'on prend à ce type de jeu. Les ennemis humains renversent le décor (tables, meubles...) pour se cacher derrière. Ils contournent, délogent le joueur à la grenade. Il communiquent entre eux, s'organisent, se replient, reviennent en groupe...
On est également surpris de voir les tireurs d'élite masquer le faisceau laser de leur fusil jusqu'au dernier moment pour ne pas alerter le joueur imprudent. On apprécie de voir le comportement des adversaires varier réellement en fonction de leur équipement : lourdeur de l'armure, arme utilisée... Bref, une vraie réussite. Les ennemis non-humains sont beaucoup moins fins, mais sont tellement agiles et effrayants qu'on ne leur en veut pas...