F.E.A.R. 2 : un shoot d'adrénaline

f.e.a.r. 2 project origin : un retour aux sources
F.E.A.R. 2 Project Origin : un retour aux sources © Warner
Par un retour aux sources et une bonne dose d'horreur, F.E.A.R. 2, sous-titré Project Origin, nous rappelle ce qu'est un bon shoot : des combats d'une rare intensité. 

 

  Il faut dire que les développeurs, Monolith, ont une solide expérience du genre, avec notamment Blood, No One Lives Forever et l'excellent premier F.E.A.R à leur tableau de chasse. Et si ce nouvel opus est un plaisir, c'est principalement en raison de la qualité et de l'intensité des combats. Une recette assez simple, mais bien souvent mal exécutée, que nous allons décrypter.

 

Le jeu est sorti sur Xbox 360, PS3 et PC. C'est sur ce dernier support que nous l'avons testé.  

PC de test : Core 2 Duo E8400, GeForce 8800 GT 512 Mo, 2 Go de RAM. Toutes options graphiques au maximum, sauf l'antialising.