"On ne peut pas arrêter le progrès"

michel boyon - président du csa
Michel Boyon - Président du CSA © Zoubir Sassi / L'internaute magazine

Quand pensez-vous éteindre la FM et les grandes ondes ? 

Michel Boyon.  Pour la FM, ce ne sera pas avant 8 ou 10 ans, sauf si le déploiement de la RNT recueillait une adhésion rapide du public. 

Quant aux grandes ondes, c'est aux quelques chaînes qui les utilisent d'en décider. C'est vrai que ça leur coûte très cher, mais elles pensent que les grandes ondes continuent, dans certaines régions, de toucher des dizaines de milliers d'auditeurs.  

Le passage au numérique implique un bouleversement pour les entreprises du secteur. Avez-vous conscience que plus de 500 emplois sont en jeu chez le 1er prestataire technique du secteur ? 

Michel Boyon. Denis, je comprends parfaitement, le CSA comprend parfaitement, vos inquiétudes. Nous en parlons souvent avec les entreprises techniques de diffusion. 

On ne peut pas arrêter le progrès. C'est aux entreprises de déterminer les conditions d'évolution de leurs activités et de leur organisation. Je crains que le CSA ne puisse lui-même beaucoup intervenir sur cette question. Mais encore une fois, je comprends très bien que vous soyez inquiet.