Bilan et analyse : quel usage pour quelle tablette ?

On aurait pu continuer à enchainer les annonces de sorties, tant elles sont nombreuses, mais les principales tendances et idées ont été présentées. Ainsi donc, on peut séparer les tablettes en trois types et en dessiner les usages. 

 La tablette tactile de 5 pouces

Comme l'Archos 5 ou le Slate de Dell. Ce sont en fait de simples évolutions des baladeurs multimédia et des smartphones, mieux adaptées à la navigation Internet. Cela passe par un écran un peu plus grand pour permettre l'affichage des sites Web dans toute leur largeur et éviter de laborieux défilement. Un bel écran tactile se révèle également mieux adapté aux fonctions GPS. Pour le reste, peu de changement, on a plutôt l'impression que les constructeurs utilisent le terme tablette Internet par but marketing. Cela reste des grands smartphones ou baladeurs multimédia, dotés de plus en plus de fonctionnalités et dont le confort va croissant, ce qui les rend franchement intéressants. 

La tablette tactile à la maison

Très bonne idée, portée par Orange, que ces tablettes tactiles, mobiles mais pour la maison, qui servent de relais multimédia. Un petit prix pour lire vidéos, musique, mais aussi accéder au Web et à divers outils pratiques (recettes, informations, dictionnaire...). On peut aisément imaginer que ces tablettes deviennent télécommande universelle pour la maison, et permettent bientôt de contrôler vos équipements domotique (chauffage, clim, caméra de surveillance...). Pour nous, c'est la meilleure idée.  

La grande tablette 10 pouces : nomade mais pas trop

Enfin il y a le format choisi par les ténors du marché : Apple et HP en tête. Une tablette internet grande, donc finalement assez peu mobile, ne permettant ni de téléphoner, ni de travailler, mais au confort de navigation optimal. Ces modèles pourront bénéficier d'un apport logiciel assez énorme, leur ouvrant certainement de nombreuses possibilités (comme l'usage de tablette de maison ci-dessus). Autre problème : le choix de l'écran, LCD et brillant, qui expose le lecteur à la fatigue visuelle. Les premiers modèles OLED (Asus) apporteront un net mieux. Il est bien entendu trop tôt pour condamner ou encenser le concept : tout dépendra des usages qu'on lui trouve. Mais le positionnement "entre-deux" et le prix assez élevé ne nous rendent pas optimistes.