Un livre numérique correct, mais pas assez nomade

l'application marvel sur l'ipad
L'application Marvel sur l'iPad © Yves Drothier - L'internaute magazine

L'iPad se veut également livre numérique. Dans ce domaine, il est plutôt bon, et contrairement au Kindle, on a droit à de belles couleurs.

Tout d'abord, son écran est aussi lumineux qu'un écran d'ordinateur. Certains utilisateurs risquent donc d'être sujets à une fatigue visuelle. L'encre électronique en noir et blanc garde un avantage sur ce point. L'iPad est sensible aux reflets de lumière, et s'apprécie donc plus en intérieur qu'à l'extérieur.

En revanche, la consultation d'ouvrage est agréable. D'un glissement de doigt, on tourne les pages. Il est possible de sélectionner un mot dans un livre pour obtenir sa définition ou une traduction. Et pour les lecteurs bandes dessinées, l'iPad se révèle tout simplement excellent.

Le vrai problème, c'est la fragilité de l'appareil. Il est pénible à consulter dans les transports en commun debout, on ne peut l'emmener à la plage, on ne peut le plier, le faire tomber... Bref, un livre papier conserve plein d'avantages.

Le catalogue de livres disponibles est estimé à 60 000 environ aux Etats-Unis, et à 2000 livres gratuits en français.