Créer une entreprise : les questions avant de se lancer La levée de fonds

Sans apport personnel compatible avec son projet, difficile de se lancer. "On recommande en général aux créateurs de disposer d'un apport personnel permettant de couvrir 3 mois de salaire, plus les charges fixes, car si les banquiers sont favorables au financement des acquisitions de biens matériels, c'est au créateur de financer les achats de stocks de départ, les salaires et les charges fixes", indique Pascal Dardot. Autre indicateur possible : le créateur et les associés doivent pouvoir apporter 30 % du besoin en financement nécessaire au démarrage de l'activité, selon Vincent Ydé. "Ces apports constituent les fonds propres de l'entreprise et donnent une crédibilité à votre projet pour votre banque, vos clients, vos fournisseurs". Par ailleurs, une grande partie des aides publiques destinées à soutenir le créateur d'entreprise sont déterminées en fonction de l'apport personnel. Vous pouvez aussi ouvrir votre capital à des investisseurs, via des associations comme l'AFIC et le club des Cigales, ou avoir recours au capital-risque, via France Angels.

Capital risque / Levée de fonds