Tony Hsieh (Zappos) a tenu à conserver une certaine culture d'entreprise

tony hsieh, fondateur de zappos.
Tony Hsieh, fondateur de Zappos. © Tony Hsieh

Tony Hsieh, le fondateur du numéro 1 américain de la vente de chaussures sur Internet, Zappos, a connu des expériences mitigées au cours de sa carrière. Celui qui s'est lancé dans l'aventure entrepreneuriale en cofondant LinkExchange, une start up spécialisée dans l'échange de liens publicitaires, a été confronté aux soucis de la société qui grandit trop vite.

Les premières années, le chef d'entreprise américain recrutaient ses collaborateurs parmi ceux qui, dans son réseau, étaient prêts à s'engager dans une aventure amusante et excitante. Passé un certain stade, il a dû, pour continuer à grandir de façon exponentielle, recruter d'autres personnes, tout aussi intelligentes mais moins impliquées. Des personnes qui aspiraient avant tout à ajouter une ligne à leur CV. Résultat : il a observé une dilution de la culture du plaisir qui portait l'entreprise jusqu'alors. Ce n'est qu'en renouant avec elle que le succès est arrivé chez Zappos, entreprise qu'il a fondée après avoir revendu LinkExchange.