L'entreprise idéale de demain : de quoi rêvent les étudiants

Entreprise idéale de demain De taille moyenne, évoluant dans les services, offrant des possibilités à l'international... Découvrez les attributs de l'employeur parfait selon les futurs actifs.

Votre entreprise est-elle armée pour séduire les étudiants qui s'apprêtent à débarquer sur le marché du travail ? Rien n'est moins sûr. Car les futurs actifs semblent avoir une idée bien arrêtée de l'employeur de leurs rêves, si l'on en croit l'étude du cabinet Deloitte d'avril 2013 sur le sujet.

Premier enseignement : les petites boîtes ne font pas recette. 41% des répondants indiquent qu'ils souhaitent évoluer dans une entreprise de taille moyenne, soit 2 points de plus que ceux qui préfèrent intégrer une grande entreprise. Seuls 20% optent donc pour des structures plus réduites.

Mais cette motivation à intégrer des entreprises moyennes se retrouve rapidement sujette à caution : les étudiants souhaitent très majoritairement (à 81%) évoluer dans un environnement de travail international, que l'on retrouve plutôt dans les grands groupes.

Du côté de l'activité, ce sont les entreprises de services qui tirent leur épingle du jeu cette année. 21% des étudiants souhaitent y travailler, alors qu'ils n'étaient que 11% en 2012. Elles sont suivies par les sociétés de haute technologie. Les établissements financiers semblent définitivement tombés en disgrâce : ils ne collectent que 9% des réponses.

Le secteur d'activité de l'entreprise idéale
Secteur 20132012
Source : Deloitte
Services21%11%
High-tech11%7%
Industrie10%6%
Grande consommation9%5%
Banque, finance9%14%
Technologies, médias et télécoms7%12%
Industrie de la santé6%5%
Energie5%6%
Distribution 4%6%
BTP3%8%
Secteur public2%5%
Transports2%2%
Autres11%13%

Autre paradoxe des étudiants : si le secteur financier est boudé, la finance d'entreprise reste la fonction préférée des salariés de demain (25%), devant le marketing et la communication (20%). La revanche du Daf sur le banquier, en somme.

La famille de métier préférée des étudiants
Métier20132011
Source : Deloitte
Direction financière25%25%
Marketing, communication20%22%
Direction générale16%20%
RH8%4%
Production4%7%
Achats3%1%
Informatique3%2%
Logistique3%2%
Qualité3%3%
R&D3%0%
Ventes2%5%
Juridique1%1%
Autres9%8%

Dans son fonctionnement interne, l'entreprise qui entend séduire les jeunes devra avant tout miser sur l'esprit d'équipe. C'est en effet la valeur qui reçoit les faveurs des étudiants de 2013. Conséquence logique : le bureau fermé, réclamé par seulement 16% des répondants, ne fait plus recette. Ce qui ne veut pas dire que l'open space constitue la panacée (19%). C'est la solution intermédiaire du bureau semi-fermé qui attire le plus de suffrages (65%).

Les jeunes réclament de la fléxibilité dans l'organisation du travail et les horaires

L'employeur de demain devra aussi savoir faire preuve de souplesse dans l'organisation du travail. Si le télétravail à 100% séduit toujours aussi peu (4% le plébiscitent), les jeunes générations réclament en revanche de la flexibilité, que ce soit dans l'organisation du travail entre entreprise et domicile (96%) ou dans les horaires (83%).

Enfin, les jeunes se disent avant tout motivés par l'intérêt du travail (35%) plus que le développement des carrières (36%) ou la rémunération (23%). Une position différente, toujours selon Deloitte, de celle des salariés déjà en poste, qui placent le salaire en tête de leurs attentes. Mais si le bulletin de paie n'est pas officiellement la priorité des plus jeunes, ces derniers ont quand même une idée de ce qu'ils veulent y voir figurer : une part variable en plus du fixe mais aussi une participation aux bénéfices de l'entreprise.

Autour du même sujet