Il croit en sa bonne étoile

françois hollande a toujours cru à son destin présidentiel.
François Hollande a toujours cru à son destin présidentiel. © Photomontage JDN - Benoit Deshayes / artenot - Fotolia.com

Qui aurait pu croire, après avoir laissé les rênes du Parti socialiste à Martine Aubry, que François Hollande deviendrait président de la République quatre ans plus tard ? Lui, en premier lieu. Et lui presque seul. A vrai dire, il a commencé à dessiner son destin présidentiel dès l'âge de 17 ans, un schéma auquel seule sa mère était sensible à l'époque. Depuis là, son ambition est restée intacte, malgré les obstacles.

Fin 2008, après avoir quitté la tête du Parti socialiste, ses soutiens se comptaient à peine sur les doigts des deux mains. Ce qui ne l'a pas empêché de partir en campagne pour la prochaine échéance présidentielle bien avant tous ses concurrents. "Il est d'un optimisme incroyable, pense qu'il y a toujours des solutions à tout" ajoute sa compagne Valérie Trierweiler au magazine "Elle".