La radinerie au quotidien

'et moi, je t'emprunte ta voiture de fonction, hein ?'
"Et moi, je t'emprunte ta voiture de fonction, hein ?" © JDN / pressmaster - Fotolia.com

La pingrerie est difficile à masquer, même au boulot. Certains empruntent jour après jour des petites choses à leurs collègues : café, barres chocolatées, cigarettes voire petite monnaie... Des échanges souvent à sens unique.

Déjà particulièrement agaçant, ce comportement devient carrément énervant quand ces sollicitations viennent de la hiérarchie. D'abord parce qu'il est plus difficile de renvoyer balader un chef avare qu'un collègue. Ensuite, parce que les écarts hiérarchiques correspondent aussi à des fossés salariaux. "Alors qu'elle est grassement payée, ma n+2 me réclame tous les jours quelque chose à grignoter ou un café à boire", tempête Cécile.