"J'ai échoué, mais il y a des raisons"

prenez les devants pour expliquer vos mauvaises performances.
Prenez les devants pour expliquer vos mauvaises performances. © Photomontage JDN / iStockphoto / Hemera / Thinkstock

A première vue, évoquer ses échecs s'apparente à se mettre des bâtons dans les roues. Reste que, si vos objectifs ne sont pas atteints, votre chef s'en est forcément rendu compte. "Il est plus simple d'annoncer soit même les mauvais chiffres que d'attendre que son supérieur vous le rappelle", estime Benjamin Rousseau. Prenez les devants, vous pouvez ainsi maîtriser le discours.

Dans tous les cas, il faut y mettre les formes. Evitez en particulier de dire "ce n'est pas ma faute", même si, dans le fond, c'est ce qui transpire de votre discours. Mettez subtilement en avant la conjoncture difficile ou les moyens qui n'étaient pas à la hauteur, en restant toujours factuel. Surtout, associez ces résultats mitigés à des données positives, cela permet de contrebalancer le jugement.