Tourné vers l'international

bientôt, négocier des contrats aux quatre coins du monde sera devenu la norme.
Bientôt, négocier des contrats aux quatre coins du monde sera devenu la norme. © FotolEdhar / Fotolia

L'Inde, la Chine et le Brésil représentent plus de 40 % de la population mondiale, une proportion qui ne cesse de croître. Au cours de ces dernières années, ces pays dits émergents se sont peu à peu élevés au rang de puissances exportatrices mais aussi de véritables bassins de consommation.

Les entreprises françaises, qui multiplient les échanges commerciaux avec elles, auront besoin de profils tournés vers l'international pour pouvoir poursuivre leurs activités exportatrices. En plus de l'anglais, bientôt incontournable, les managers de demain auront donc tout intérêt à maîtriser au moins une langue "rare" parmi lesquelles le chinois, l'hindi ou le portugais. Parier l'une de ces langues sera un gage de succès.