Se mettre trop de pression

ne vous prenez pas la tête au moindre soucis.
Ne vous prenez pas la tête au moindre soucis. © Andy Dean / Fotolia

Le plus souvent, on se passerait bien de la période d'essai. Avec le sentiment que la moindre erreur peut nous coûter le poste, la période n'est jamais facile à vivre. "Il faut positiver cette phase qui s'inscrit dans la continuité du processus du recrutement, conseille Matthieu Laudereau, associé chez Convictions RH. Il s'agit aussi d'une période durant laquelle vous allez pouvoir évaluer si l'entreprise vous convient."

Vous imposer un rythme de travail trop important n'est par exemple pas une bonne solution. "Un collaborateur qui sort d'une longue période de chômage et ne compte ni ses efforts, ni ses horaires, ne va pas forcément s'attirer la sympathie de ses nouveaux collègues", illustre Arnaud de Thoré. Sans parler du risque d'épuisement. Rappelez-vous aussi qu'en vous dépensant sans compter, vous risquez aussi d'habituer votre hiérarchie à une charge de travail anormalement élevée. Une habitude qui perdure au-delà de la période d'essai.