La posture du nerveux

assis, bras croisés, en remuant les pieds : vous êtes sur la défensive.
Assis, bras croisés, en remuant les pieds : vous êtes sur la défensive. © Hafida Aboulouard / Journal du net

"Quand bien même vous essayez de masquer votre stress en maîtrisant votre voix, le corps va le montrer", note Lionel Kalifa. La nervosité finit souvent par se déceler au niveau des pieds. Sachez que les mouvements de jambes, même sous la table, sont perceptibles. Un balancement répétitif agacera le recruteur. Gardez vos pieds bien ancrés au sol et retenez toute envie de les remuer.

 

Ce signe envoyé au recruteur a souvent une seule et même source : le stress. Pour l'endiguer, une seule solution : vous devez très bien préparer votre entretien. En règle générale, "si le candidat a analysé l'offre de poste au travers de ses compétences, s'il a récolté toutes les informations sur l'entreprise et ses besoins, il pourra se concentrer sur l'écoute du recruteur et être à l'aise durant leur entrevue", analyse Lionel Kalifa. Si connaître l'entreprise sur le bout des doigts suffit à rassurer certains candidats, d'autres ont besoin de plus de travail. Dans ce cas, "mettez-vous en situation face à vos proches, à un professionnel ou à une caméra et traquez les signes de faiblesse", préconise le coach. 

Suggestions de contenus