S'exiler au pays du soleil levant

le japon est en quête de dirigeants anglophones
Le Japon est en quête de dirigeants anglophones © Trung Latieule et JDN
Le Japon connaît une situation paradoxale : son économie manque de qualifications et pourtant sa politique de visas reste très stricte : pour partir au pays du soleil levant, mieux vaut entamer ses démarches de bonne heure. Toutefois, les opportunités sont réelles puisque 63 % des entreprises déclarent à Manpower avoir des difficultés à pourvoir leurs postes, tout particulièrement sur les fonctions commerciales, techniques et informatiques.

Un autre problème pour les entreprises implantées au Japon : le manque de cadres dirigeants parlant anglais. Un atout à posséder absolument pour tenter l'aventure.