Formation professionnelle : le marché mondial explose

En ce début d’année, Bill Gates a déclaré que 2015 serait l’année du e-learning. Selon lui, la révolution apportée par les MOOCS devrait façonner les pratiques d’apprentissage en ligne pour les 15 prochaines années.

L’incroyable percée des smartphones auprès des populations du monde entier impose de nouveaux modes d’apprentissage dans des pays où l’accès à internet ne se fait que via des outils de mobilité. Dans le monde de la formation professionnelle, ces révolutions arriveront dans les 2 ans.

Le marché de la formation a augmenté de 15% en valeur cette année. La raison est simple : les changements économiques et technologiques sont de plus en plus rapide. Ils impliquent de former de plus en plus les «équipes techniques, les forces commerciales… La formation revient donc en haut de la pile des priorités pour les services RH. Les changements y sont majeurs et radicaux. De nombreuses connaissances sont mises en ligne à très bas prix par des universités du monde entier. La connaissance n’a jamais été aussi peu chère.

Les LMS (Learning Management System) en pleine mutation

Les LMS déployés dans les entreprises entrent quant à eux en phase de renouvellement : la plupart des entreprises se sont équipées il y a 4 à 7 ans. Or ces dernières années ont vu tant de révolutions dans les usages et les technologies (cloud, explosion de la vidéo, mobilité) que beaucoup de ces LMS ne sont aujourd’hui plus adaptés aux attentes des utilisateurs finaux ;

Une étude de Deloitte montre que 61% des entreprises équipées en LMS souhaitent en changer dans les 18 mois (le produit le plus cité parmi les produits déployés en entreprise). Il existe des centaines de nouveaux systèmes accessibles aux entreprises. Alors qu’il y a encore une dizaine d’années le marché était tenu par les gros du secteur (Oracle, IBM…), ce sont aujourd’hui plus de 500 LMS qui ont cours sur le marché mondial. S’ils sont autant, c’est qu’à travers le monde, les besoins en système de formation sont immenses. Par ailleurs, le cabinet Deloitte a démontré que l’Europe et l’Asie représentent les opportunités de croissance les plus fortes : l’Europe serait sous-équipée et l’Asie en pleine phase d’émergence.

Ainsi, de nouveaux LMS voient le jour et tirent parti de la mobilité et du Big Data pour tracer les actions des apprenants et proposer des recommandations adaptées à chaque profil.

La vidéo va devenir le nouveau modèle de formation

L'on peut noter aussi la montée de la vidéo dans les process d'apprentissages. Aujourd’hui, une très grande partie de l’apprentissage peut se faire en vidéo plutôt que par des modules de contenu complexes à construire. Le formateur peut en toute simplicité tourner de petites vidéos de 3 à 5 minutes, chacune présentant un ou deux concepts, suivis d’un rapide examen pour valider les acquis. Ce format d’apprentissage est bien plus simple à concevoir et peut être utilisé dans tous les LMS sans souci de compatibilité avec telle ou telle version d’un format quelconque

La nouvelle génération des apprenants est habituée à consommer de courtes vidéos (Youtube) et ce, où qu’elle soit (dans les transports, sur le lieu de travail, à domicile ...). Le Dr. James McQuivey (Forrester Research) a d’ailleurs calculé qu'une minute de vidéo vaut 1.8 millions de mots. De quoi donner envie aux formateurs de digitaliser leur formation, aux apprenants d’apprendre à tout moment et aux entreprises de faire de la formation un levier de compétitivité!

Asie / IBM