Un marché du travail grippé

décrocher un nouveau job est devenu plus compliqué.
Décrocher un nouveau job est devenu plus compliqué. © DURIS Guillaume - Fotolia.com

Si les conséquences de la crise sur les demandeurs d'emploi sont assez évidentes, un taux de chômage élevé pénalise aussi ceux qui ne sont pas menacés dans leur poste, mais qui aimeraient changer d'air. Car un marché du travail tendu, ce sont des difficultés supplémentaires pour changer de job, des périodes d'essais plus risquées et des négociations salariales plus compliquées.

Fin 2011, la proportion de cadres s'imaginant avoir quitté leur entreprise un an plus tard s'établit à 31%, contre 35% en mai 2011. Parallèlement, ils sont 42% à se voir au même poste 12 mois plus tard, soit 5 points de plus que six mois plus tôt. Beaucoup de cadres semblent donc préférer rester au chaud en attendant des jours meilleurs.