Des changements de comportement radicaux

l'absentéisme et les retards, quand ils suivent une période de suractivité, sont
L'absentéisme et les retards, quand ils suivent une période de suractivité, sont des signes avant-coureurs. © Photoroller / Fotolia

Le passage d'un comportement extrême à un autre doit mettre la puce à l'oreille. Attention aux personnes surinvesties qui, du jour au lendemain, deviennent laxistes sur les horaires ou sont régulièrement absentes. De même pour un perfectionniste qui se mettrait à rendre du travail bâclé. Avant de s'alarmer, il s'agit de vérifer que ces changements n'ont pas d'explications rationnelles (un enfant malade, un conflit avec l'équipe...)

"On assiste parfois au développement de comportements cyniques, note Frank Martini. C'est le cas avec les professionnels de la santé qui oublient que le soigné est une personne et ne voient plus en lui qu'un objet de travail. De même, un manager peut ne plus considérer ses collaborateurs que comme des moyens à sa disposition pour remplir sa mission." Il aura alors tendance à reporter sur son équipe l'exigence qu'il s'applique à lui-même, avec des charges de travail toujours plus lourdes et un empiètement croissant de la vie professionnelle sur la vie personnelle.