Une réaction d'hyperactivité

 

Autre conséquence de cette perte de confiance en soi : la tentation d'en faire toujours plus pour compenser son "incompétence" perçue. Le raisonnement est le suivant : si je n'ai pas les résultats escomptés et que je n'ai pas de reconnaissance de mon entourage, c'est que je dois donner plus. "C'est progressif, explique Christophe Rey. On commence par sortir plus tard le soir. Puis on rapporte des dossiers à la maison et on finit par se lever plus tôt pour travailler tranquillement le matin."

Ce qui ne veut pas dire que les résultats soient meilleurs pour autant. Au contraire. "Le temps passé au travail est illimité mais les résultats sont inversement proportionnels au temps passé au bureau", signale Elisabeth Grebot dans son livre "Stress et burnout au travail". Cette inefficacité ne fait qu'accentuer la perte de confiance en soi. De plus en plus, le salarié a l'impression de "porter sa croix" plutôt que de travailler.


Lire aussi : Burnout : tout sur le syndrome du burn out