Avant de commencer, prendre la température

c'est à votre patron de donner le ton de la conversation.
C'est à votre patron de donner le ton de la conversation. © vgstudio - Fotolia

Attention à ne pas dépasser les limites entre sphères professionnelle et personnelle. Elles peuvent être rapidement franchies lorsque l'environnement s'y prête et, pour cela, rien de tel qu'un bon repas. Après tout, ce déjeuner est aussi l'occasion de nouer des liens avec votre patron. Mais, il vous revient de jouer l'équilibriste.

Le meilleur moyen de ne pas se tromper, c'est de ne pas attaquer sur le terrain de l'intime. Laissez-le faire (ou ne pas faire) dans ce domaine. S'il commence par engager la conversation sur un sujet personnel, alors, le feu passe au vert et vous pouvez embrayer la conversation sur un domaine autre. Sinon, l'abstention est de rigueur pour éviter la gaffe irréparable.