Comment distinguer le "é" du "è" quand on n'entend pas la différence ?

des règles existent pour différencier les deux types d'accents.
Des règles existent pour différencier les deux types d'accents. © Photomontage JDN / Herreneck / Fotolia

Les accents de chacun peuvent parfois rendre la différence entre "é" et "è" difficilement audible. Difficile dans ces conditions de retranscrire à l'écrit les accents aigus et les accents graves. Certaines règles existent pourtant qui permettent de comprendre quand il faut mettre l'un ou l'autre. "On met un accent grave lorsque le "e" accentué est suivi d'une consonne, elle-même suivie du son "euh"", écrit Bernard Fripiat. Si le son est différent on met un accent aigu." On écrit ainsi "lève" et "lévitation".

"On met aussi un accent grave sur "es", dont le son est accentué, qui termine le mot et n'est pas la marque du pluriel", ajoute Bernard Fripiat. "Accès", "procès" ou "après" sont autant d'illustrations.