Apple survit à Steve Jobs

ne vous fiez pas aux apparences, l'apple store parisien ne désemplit pas.
Ne vous fiez pas aux apparences, l'Apple store parisien ne désemplit pas. © SDP Apple

Depuis son retour en 1997 au sein de l'entreprise californienne, on a longtemps cru que les destins de Steve Jobs et d'Apple étaient indissociables. Les tressaillements du cours de bourse d'Apple au gré des rumeurs sur son état santé n'étant pas le moindre des indices.

Atteint d'un cancer du pancréas, le créateur de l'iPhone, du Mac ou de l'iPad a été contraint de lâcher les rênes du groupe le 24 août au profit de Tim Cook alors que l'entreprise connaissait quelques difficultés au sein d'un marché du mobile de plus en plus concentré. Les rumeurs de retard sur la nouvelle mouture de l'iPhone, le déclin progressif de l'iPod auraient pu affecter une entreprise désormais privée de son génie à tout faire. Il n'en a rien été, la sortie de l'iPhone 4S a tout d'un succès et Apple a survécu au décès de Steve Jobs survenu le 5 octobre. Preuve que "la plus grande création de Steve Jobs n'est pas un produit Apple, c'est Apple elle-même", comme l'affirmait un blogueur américain.