IT Analytics : le Suisse Nexthink lève 40 millions de dollars

Née d’un projet de recherche en intelligence artificielle, la technologie de Nexthink analyse en temps réel l'activité d'un système d'information.

L'entreprise suisse Nexthink annonce une belle levée, de 40 millions de dollars. Basée sur les données provenant des postes de travail, sa technologie veut permettre aux équipes informatiques d'avoir une vision en temps réel de l'activité du système d'information. Sécurité et optimisation du système d'information sont visées.

Cette technologie a été initialement imaginée lors d'un projet de recherche, conduit à l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne et portant sur l'intelligence artificielle : elle se sert en effet de l'auto-apprentissage pour détecter les problèmes.

Nexthink profite donc d'un positionnement sur deux secteurs très porteurs actuellement : l'apprentissage automatique (très en vogue chez Google, Microsoft et dans la Silicon Valley) et donc aussi l'IT Analytics. Car sur ce secteur, dernièrement, New Relic a pu s'introduire en bourse, et Datadog lever près de 100 millions de dollars il y a quelques semaines. Nexthink ne cache d'ailleurs pas ses intentions de s'introduire également en bourse.

Fondée en 2004, Nexthink affirme aujourd'hui compter 600 clients (Alstom, Saint-Gobain, Toyota, la Banque postale, et les ministères de la Défense et du Travail sont cités sur son site). Sa technologie est déployée sur un parc de 2,4 millions de terminaux dans le monde.

Ce financement va notamment servir à renforcer ses investissements, dans la R&D, et sa présence mondiale, notamment aux Etats-Unis en installant son nouveau siège social à Boston.

Machine Learning / Intelligence artificielle