IBM mise son avenir sur le Big Data

Chez IBM, le cloud est certes une priorité stratégique, mais pas autant que le Big Data, sur lequel le ténor mise gros, comme le souligne un nouveau document adressé aux investisseurs.

Quelques semaines après la publication de résultats décevants, IBM vient de diffuser un "rapport annuel" auquel sa CEO Virginia "Ginni" Rometty a joint une lettre adressée aux investisseurs assez éclairantes sur les priorités du groupe. Commençant par admettre que les performances d'IBM n'ont pas été à la hauteur l'année dernière, elle explique comment elle compte les améliorer.

Le Big Data et l'analytics apparaissent comme la priorité stratégique numéro 1. Ginni Rometty souligne qu'IBM a déjà investi plus de 24 milliards de dollars dans ce domaine, dont 17 milliards dans plus de 30 acquisitions. IBM dispose désormais de 15 000 consultants, 400 mathématiciens et 4000 brevets dédiés.

Encore plus marquant : la lettre annonce que les deux tiers du travail de recherche d'IBM est désormais consacré "à la data, l'Analytics et l'informatique cognitive" (ce qui inclut le système intelligent Watson). L'Analytics a représenté un chiffre d'affaires de 16 milliards de dollars l'année dernière, en croissance de 9% souligne Rometty, qui dit avoir "revu à la hausse ses ambitions concernant ce domaine."

Le cloud n'apparaît qu'en deuxième dans les priorités stratégiques de Big Blue, avec des revenus annoncés également moindres (4,4 milliards de dollars en 2013, en hausse de 69%). Ginni Rometty a cependant rappelé ses récentes initiatives, non négligeables, dans le domaine, comme le lancement des services de middleware d'IBM en mode cloud, mais aussi l'ouverture de 15 nouveaux data centers dans le monde, y compris en France...

IBM / Big Data