Le cloud, moteur de la perte de leadership des DSI

Baromètre CIO 2013 CSC-TNS Sofres (étude DSI) Le dernier baromètre CIO 2013 de CSC-TNS Sofres montre une chute du leadership des DSI dans l'innovation. A l'inverse, ils sont de plus en plus impliqués dans la stratégie de l'organisation.

Alors qu'aujourd'hui 66% des DSI affirment jouer un rôle de premier plan dans l'innovation et la création de valeur liées aux nouvelles technologies, ils seraient moins de 40% à horizon 2015 à s'estimer dans ce cas selon les derniers chiffres du baromètre CIO 2013 CSC réalisé en partenariat avec TNS Sofres - et auquel plus de 300 DSI ont répondu.

A l'inverse, leur implication dans la stratégie de l'organisation monterait en puissance : alors qu'ils sont 64% à penser jouer un rôle moteur dans la stratégie de leur entreprise aujourd'hui, ce taux devrait grimper à près de 70% en 2015. Une évolution qui serait tout sauf le fruit du hasard.

"Dans le futur, les DSI s'attendent à être de plus en plus impliqués dans la stratégie de leur organisation, et moins impliqués sur les volets de l'excellence opérationnelle et de l'innovation. Cela s'explique par la capacité croissante des autres directions à mettre en place des solutions technologiques sans leur implication, et ce grâce à leur bonne connaissance des technologies", peut-on lire dans le baromètre CIO 2013.

Une situation également partagée par IT Research. Au travers sa dernière étude Club Décision DSI / JDN, le cabinet indique que la montée en puissance des solutions SaaS "permet de s'affranchir des contraintes de déploiement en interne et en introduisant plus de souplesse en termes de gestion financière (lire l'article Le SaaS : une perte de de pouvoir pour les DSI...).

cloud
Evolution de la contribution des DSI à l'entreprise © CSC / TNS Sofres

La percée du SaaS, et plus généralement du cloud, est d'ailleurs également perçue comme l'un des principaux défis des DSI d'après le dernier baromètre de CSC. Alors qu'aujourd'hui la gestion du réseau et de la sécurité IT arrivent en tête des priorités pour 50% des DSI, c'est le cloud qui dès 2014 les supplantera pour plus de 70% des DSI interrogés.

"Jusqu'en 2015, la définition et la gouvernance de plans d'efficacité informatique demeureront une priorité pour les DSI. Ils devront en effet anticiper les changements majeurs amenés par le cloud computing dans leurs modèles d'entreprise, les types d'accords de niveau de service à établir et la rationalisation applicative à mener", peut-on également lire dans le baromètre. 

Concernant les priorités d'amélioration organisationnelles, elles sont aujourd'hui principalement liées à la mise en place de solutions de gestion des connaissances (KM) et de Big Data, juste devant l'augmentation du niveau des compétences internes, et la mise en place de solutions métiers et/ou d'ERP. Mais en 2014 et 2015, l'écart devrait se creuser. Avec, en 2015, près de 65% des DSI orientés en priorité vers le KM, le Big Data, et la définition de plans d'efficacité IT, et 50% affirmant mettre l'accent sur l'augmentation du niveau des compétences internes et la mise en place de solutions métiers et/ou d'ERP. 

4
Les nouveaux défis auxquels les DSI sont confrontés © CSC / TNS Sofres

Innovation / Cloud computing