La manipulation d'une molécule virtuelle

l'environnement permet d'apprécier la position optimale de la molécule.
L'environnement permet d'apprécier la position optimale de la molécule. © INRIA / Photo C. Lebedinsky 

Un bras articulé (de type Phantom) permet ici de manipuler une molécule virtuelle cachée dans une protéine. "La visualisation se fait en salle immersive, conçue pour être plongé dans un univers virtuel", précise l'INRIA sur son site.

Le projet est mené à l'INRIA Nancy en lien avec le laboratoire eDAM (équipe de dynamique des assemblages membranaires).