"Il faut intégrer la sécurité en amont au risque de payer 15 fois plus"

christophe  badot est directeur commercial de symantec.
Christophe  Badot est directeur commercial de Symantec. © Antoine Crochet- Damais / JDN Solutions

"La maturité tant psychologique que technologique des entreprises est-elle suffisante pour leur permettre de passer le pas du cloud", se demande un représentant de Symantec. "Nous pensons qu'il faudra sans doute passer par une étape intermédiaire qui est celle de la virtualisation avant de tout externaliser."

Autre question évoquée par Christophe Badot : les contrats de cloud seront-ils gérés par la DSI, les métiers, les achats... En tout état de cause, il est important de prendre en compte le défi de la sécurité des données en amont des projets de cloud. "Par expérience, nous savons qu'elle coûte 15 fois plus chère quand elle est intégrée en fin de projet."