La France injecte 1 milliard dans son plan "Défense cyber"

Sur son sol ou en dehors, la France va muscler ses moyens en matière de sécurité informatique nationale, à la fois défensifs et offensifs.

La France veut prendre plus au sérieux sa sécurité informatique. Lors du forum international de la cybersécurité qui se tient aujourd'hui à Lille, le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian, doit présenter son plan "Défense cyber" qui vise à renforcer le pays sur cet aspect.

Un milliard d'euros doit ainsi être investi dans ce plan via la loi de programmation militaire. Les Echos en dévoile plusieurs mesures. Ainsi, d'ici 2019, le nombre d'experts en "cyber défense" de la Direction Générale de l'Armement va passer de 250 à 450. Un an avant, une unité, comptant une centaine de spécialistes, capable d'opérer en dehors du sol national devra avoir été mise sur pied. Le plan s'intéresse également au volet plus offensif de la sécurité informatique, en faisant passer l'effectif dédié à ce domaine de 20 à 120 personnes. Enfin, en cas de crise, les moyens devraient pouvoir être renforcés, notamment grâce à une cyber-réserve nationale.

Ancien président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian a aussi exprimé sa volonté de mettre en place un "pôle d'excellence de cyberdéfense" dans cette région. Comme le rapporte Ouest France, ce pôle pourrait prendre la forme d'un centre de cyberdéfense associant les compétences des armées et de la DGA (présente près de Rennes), à celles des écoles d'ingénieurs et des centres universitaires de la région (Télécom Bretagne, Supelec, Rennes II, IUT Lannion, etc.). Un "cluster cyberdéfense" devrait aussi mobiliser "autour de quelques grands acteurs comme la DGA une myriade de PME/PMI". Des précisions sur ce projet sont encore attendues.

PME / Ministère de la Défense