L'informatique, secteur où les recrutements sont les plus difficiles

Selon la dernière étude de Pôle emploi, certains postes dans l'informatique figurent parmi les plus difficiles à pourvoir. Mais les prévisions de recrutement sont en baisse dans ce secteur cette année.

Les employeurs le savent bien, dans le secteur informatique, les recrutements ne sont pas toujours faciles, loin de là. Mais la dernière enquête "Besoins en Main-d'Œuvre" ("BMO") réalisée par Pôle emploi enfonce le clou : l'informatique, est, tous secteurs confondus, celui présentant les plus fortes difficultés de recrutement. Plus des deux tiers des projets de recrutement sont jugés "difficiles" (67,2%). C'est plus que les métiers d'aide à domicile (64.9%), ou les cuisiniers (60,5%), qui complètent le podium des métiers avec les plus fortes difficultés de recrutement. Des taux qui sont sensiblement plus élevés que la moyenne, qui atteint cette année 40,4% des projets (contre 42,6% l'année dernière), selon cette enquête annuelle - fruit d'un questionnaire envoyé par Pôle emploi à plus de 1,6 million d'établissements.

Dans l'informatique, des recrutements sous tension pour certains profils

Ce sont plus exactement les postes répondant à l'appellation de Pôle emploi "Ingénieurs et cadres d'études, R&D en informatique, chefs de projets informatiques" qui atteignent la première place du classement. 26 665 projets de recrutements ont été comptabilisés pour ces métiers, c'est donc deux fois moins que le deuxième du classement (aides à domicile), mais un peu moins que le troisième (cuisiniers). Mais cela reste un nombre conséquent de projets de recrutements.

"Ingénieurs, cadres études et R&D informatique, responsables informatiques", figure même parmi les 10 catégories de métiers comptant le plus grand nombre de projets de recrutements. Elle est en 5e position, devant les serveurs de café et les attachés commerciaux, mais derrière les aides-soignants.

Des disparités régionales

Parmi les 10 régions ayant le plus de projets de recrutements sur ces profils "Ingénieurs, cadres études et R&D informatique, responsables informatiques" (voir ci-dessous), la Région Bretagne est celle qui semble avoir, statistiquement, le moins de difficulté à recruter. Le nombre de ses projets de recrutements pour ce type de poste (952) y est cependant quinze fois moins important que celui observé en Ile-de-France (14 746), région ayant la plus grande offre, très loin devant toutes les autres. En revanche, sur ce Top 10, après la Bretagne, c'est en Midi-Pyrénées, 4e région offrant le plus de postes pour ces profils, que les employeurs expriment le moins de difficulté à recruter.

 

Recrutements d'"Ingénieurs et cadres d'études R&D, chefs de projets IT" par Région
10 première régionsProjets de recrutementDifficultés à recruter
Source : Bmo.pole-emploi.org
Ile-de-France14 74670.0 %
Rhône-Alpes2 13065.1 %
Provence-Alpes-Côte d'Azur1 67077.2 %
Midi-Pyrénées1 62657.8 %
Nord-Pas-de-Calais1 28662.4 %
Pays de la Loire1 13767.7 %
Bretagne95238.4 %
Aquitaine64766.1 %
Centre57674.2 %
Languedoc-Roussillon32477.5 %

Des prévisions de recrutement en baisse cette année dans l'informatique

Cette catégorie "Ingénieurs, cadres études & R&D informatique, responsables informatiques" ne représente cependant pas tous les métiers de l'informatique, même si c'est elle qui génère le plus gros volume d'offres dans le secteur. Il faut en effet y ajouter 6 157 postes de "Techniciens d'études et de développement en informatique (y compris webmasters, programmeurs...)", 3 698 postes d'"Ingénieurs et cadres d'administration, maintenance en informatique", et 3 408 "Employés et opérateurs de l'informatique".

Soit, en tout : 42 285, contre 43 986 l'année dernière (voir graphique ci-dessous). Une tendance baissière à contre-pied de celle observée en moyenne, tous secteurs confondus, par l'étude nationale qui note une progression des prévisions d'embauche exprimées par les employeurs de 0,3%. Ce dernier chiffre couvant "l'ensemble des embauches anticipées par les employeurs sur l'année 2013, tous canaux de recrutement confondus : Pôle emploi, candidature spontanée...", explique Pôle emploi.

 

prevision embauche
Embauches anticipées par les employeurs sur l'année 2013, par rapport à celles anticipée l'année dernière, selon les études de Pôle emploi.  © JdN. Source des données : Pôle emploi.

Recrutement informatique