Les métiers les moins bien payés de l'informatique

Les métiers liés au support, à l'administration système mais aussi à la virtualisation sont parmi les moins bien rémunérés dans l'informatique. En revanche, Cloud, Android et Big data dopent les rémunérations.

Mondo, un cabinet de recrutement américain spécialisé dans l'informatique, vient de publier une étude sur les salaires pratiqués dans le secteur IT outre-Atlantique. Elle fait apparaitre les métiers les mieux rémunérés, ceux qui ont le vent en poupe, mais aussi ceux qui affichent les salaires moyens les plus bas.

Le cabinet a ainsi observé des salaires allant de 40 à 65 000 dollars (salaire exprimé en brut annuel) pour des employés au support bénéficiant d'un à trois ans d'expérience, de 43 à 70 000 dollars pour un technicien hardware, de 55 à 74 000 dollars pour un employé au support justifiant de 3 à 5 ans d'expérience, de 55 à 70 000 dollars pour un spécialiste de la virtualisation Desktop, et de 71 à 120 000 dollars pour un administrateur système ayant de 1 à 5 ans d'expérience.

De l'autre côté de la pyramide, le métier le mieux rémunéré dans l'informatique est, sans surprise, le DSI (de 195 à 230 000 dollars), suivi du DT (de 145 à 208 000 dollars), du RSSI (145 à 20 800 dollars), du responsable sécurité de plus de 10 ans d'expérience (de 145 à 177 000 dollars), de l'architecte software (de 144 à 170 000 dollars), et de l'architecte application de plus de 10 ans d'expérience (de 136 à 185 000 dollars).

Les données de Mondo permettent aussi de savoir quels sont les profils qui ont vu leur salaire le plus augmenter. Parmi les gains les plus sensibles figurent ainsi notamment ceux observés pour le Data Analyst (passant d'un minimum de 60 à 71 000 dollars, soit plus de 18% de hausse), l'ingénieur spécialisé dans l'EC2 d'Amazon (de 100 à 118 000, soit 18% de hausse) ou le développeur Android (de 120 à 130 000 dollars soit 8,3% de hausse.) En outre, pour 2014, Mondo s'attend notamment à une hausse de la demande pour les développeurs maîtrisant HTML5 qui pourront prétendre à un salaire situé entre 97 et 137 000 dollars.

Virtualisation / Recrutement