Les apports du Web 2.0 pour l'e-learning marocain

La formation continue est devenue aujourd’hui une exigence pédagogique incontournable. Tout particulièrement pour le Maroc qui accorde de plus en plus d’importance à ces nouvelles pratiques en profitant de l’apport des technologies Web 2.0.

Les mutations technologiques qui bouleversent actuellement l'Internet ont métamorphosé l'apprentissage et l'enseignement en ligne. Autrefois, le e-learning était sans réel audace, mettant à la disposition des utilisateurs un certain nombre de cours et d'exercices sans vie. Toutefois, les nouvelles technologies ont apporté un nouveau souffle à la formation à distance basé surtout sur l'interactivité. L'apprenant n'est plus un simple consommateur, il devient un acteur du processus et interagit avec les ressources et les outils de formation. Mais il interagit également avec l'enseignant, et avec ses pairs bien que cette interaction soit virtuelle.

Tous les outils techniques sont donc là pour servir l'apprenant, et placer celui-ci au centre du dispositif e-learning et non comme un simple spectateur passif qui subit la formation comme une torture. Grâce au web 2.0, plusieurs nouveaux outils surgissent et permettent le recentrage de toutes les actions de formation sur l'apprenant : ceux de communications synchrones et asynchrones qui favorisent l'interactivité et créent une médiation humaine efficace entre tuteurs et tutorés.

Les interfaces utilisateurs deviennent conviviales et ergonomiques et facilitent l'apprentissage tout en incitant les apprenants à persévérer dans un dispositif de formation à distance où beaucoup d'apprenants sont tentés par l'abandon. Par voie de conséquence et depuis sa mise en oeuvre, le dispositif  e-learning COLLAB a instauré une nouvelle approche e-learning au département de l'enseignement scolaire marocain.

Cette approche commence à illustrer la volonté de faire évoluer la formation continue en ligne au Maroc. Le forum est utilisé en tant qu'outil d'apprentissage indispensable mais aussi comme un critère d'évaluation de la formation. C'est une discussion asynchrone sous divers formats d'affichage, les messages postés sur le forum pouvant l'être avec pièces jointes.

Des sessions de chat sont programmées régulièrement en vue de corriger les différents dysfonctionnements identifiés au cours de la formation. Toutes les discussions à travers le chat sont enregistrées et peuvent être relues par les enseignants et mises à la disposition des étudiants. D'autres services favorisent l'approche socioconstructiviste et se voient appréhender le public à distance : le wiki, les ateliers, e glossaire...

Le glossaire par exemple permet d'afficher des définitions qui peuvent être accessibles par hyperlien automatique depuis n'importe quel endroit du site, tandis que les wikis autorisent n'importe quel visiteur de modifier la page qu'il est en train de lire.  Ou encore l'atelier, une activité d'écriture et d'évaluation collective favorisant la collaboration en ligne pour créer un environnement d'apprentissage socioconstructiviste.

Face à cette réalité, nous pourrons affirmer que le web 2.0 a complètement bouleversé la manière de former en ligne au Maroc. La forte demande de se former à distance et cette culture e-learning qui commence à s'instaurer au sein de la communauté éducative marocaine font preuve que nous sommes sur la bonne voie des bonnes pratiques e-learning.

Autour du même sujet