Quand l’informatique doit s’adapter au métier

L’informatique est de nos jours un poste stratégique pour les entreprises. Positionnés au centre de leur chaîne de valeurs, l’infrastructure et les logiciels contribuent à favoriser la productivité des collaborateurs tout en leur conférant un confort de travail : normalisation, travail collaboratif, rationalisation et simplification des échanges.

Tous ces éléments salvateurs contribuent à accroître la compétitivité des entreprises et à les rendre plus performantes.
L’informatique entre dans une nouvelle ère et sort du cercle restreint des Directions des Systèmes d’Informations pour s’adapter aux métiers. En effet, après avoir largement été tournées vers les DSI, les solutions informatiques s’adaptent désormais aux opérationnels des Directions fonctionnelles.
 
En ce sens, la notion de paramétrage est  au cœur de la stratégie des éditeurs qui doivent nécessairement développer des outils pragmatiques et utilisables par des non-informaticiens. Un travail de fond est donc nécessaire pour proposer des outils attractifs. Cette première étape est un axe préliminaire que les éditeurs doivent mettre en place.
Un process constant de Recherche & Développement est alors réalisé pour proposer des solutions conviviales. Cette simplicité est souvent l’aboutissement d’un travail de fond qui permet de « décomplexifier » des processus stratégiques.
En complément de ces éléments, un modèle tourné vers l’usage investit le marché. Ce dernier consiste à utiliser l’approche Store ou Marketplace (magasin de vente en ligne) pour proposer des logiciels comme un produit "prêt à l'emploi".
Ces "applications métiers" intègrent des fonctionnalités génériques permettant de lancer son propre projet rapidement sans avoir à le développer de bout en bout. Les entreprises peuvent donc intégrer aisément des processus stratégiques en quelques clics et industrialiser leur processus.
 
Parmi les applications, nous pouvons citer celles orientées RH, achat, commerce, qualité,… Les Marketplace sont donc une étape intéressante pour les éditeurs de logiciels souhaitant enrichir leur offre en proposant un catalogue de solutions opérationnelles. Nombre de cabinets d’analyses commencent à positionner cette évolution comme un nouveau modèle stratégique pour le développement des éditeurs. Il s’agit donc de consommer un service prêt à l’usage. Les Stores sont également générateurs d’accélération du cycle de vente dans la mesure où le prix des applications reste accessible. Cela peut être un bon moyen de lancer des produits d’appel.
Les solutions informatiques actuelles sont donc de formidables leviers pour les entreprises souhaitant accroître les performances de leurs collaborateurs. La philosophie des usages doit donc aller de pair avec l’approche technique pour permettre aux entreprises de rester performantes.

Autour du même sujet